Rechercher

Sur un fil ...

"27 degrés, c'est la fête, j'ai une petite alouette dans les mirettes qui chantent à tue tête. Mon dieu que c'est beau, il y a des fleurs en bateaux qui partent cueillir des sourires en radeaux, moi je suis tout frais, épicé, ah, souhait, atchoum, je joue au groom, porte ouverte, souris verte dans les près, le chat rougit, babines retroussées, dents diamant en collier affiché Ptit malin, 24 carats, il balade sa sérénade, caracolade et boutades pour joli moral en fleurs de salade, ça vibre, démonstration équilibre, adaptation à la mutation Darwin en action, je fais pas le fanfaron, y a de l'enjeu au bout de la corde, nécessaire attention je tiens sur un fil, diamètre 4 mm, souffle retenu oxy

Turlututu chat peau point tue :-)

"Vie, fil de soie, tendu entre nadir et le zénith de soi, aventure intérieure où le voyage dans les flots de ses flow, méandres aux contours en zig zag te donnent parfois le tournis et le jet lag. tu es une unité de temps, 20, 30, 40, 50 ou 100 ans, traversant des espaces, palaces ou mélasses, moi je me matelasse, avec ma besace à cueillir des émotions, je les tricote en chandail, éventail pour les batailles, je me tenaille le plastron, cote de mailles, moutarde au nez qui m'aille vaille que vaille. je cube, j'in-cube, ma création, ronflonflon pour les têtes de thon, la pêche est con-forme, je m'informe en 3 dimensions, X,Y,Z, le radar a repéré les bancs, un ptit blanc dans les dents et vla

Ether night Y Jean-Louis

"Mon ami, avec qui je partageais ce petit bout de couloir, notre petit boudoir, tu me manqueras bien, on repeignait le monde, on retraçait la mappemonde, plein d'allant, tu étais redevenu fringant. j'aimais te voir le matin, des mois durant je passais devant et hochant pudiquement le chef, je te laissais dans ta nef. Machine à écrire... On s'était mis à rêver, quelques instants, qu'on allait en changer de ces trucs qui nous faisaient silencieusement hurler: "merde fais chier" Toi le discret, feutré, diplomate en check mat, on la préparait notre sacrée envolée, Mais tu as filé, tu m'as encore une fois élégamment doublé, bein oui sacré lascar, tu es jamais en retard, attends moi au bistrot là

© 2100 by Mica Micaletti. 

  • w-facebook
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now